Du Lundi au Vendredi de 9 -12h / 14 - 18h

Votre assurance Vie

Mieux choisir votre contrat assurance vie...

Il est important de comparer les offres d'assurance, les différents placements proposés par le partenaire et le rendement de l'assurance vie.

 

Un contrat d'assurance vie est une convention par laquelle un assureur s'engage auprès du souscripteur moyennant le paiement de prime(s), à verser un capital ou une rente en cas de vie ou en cas de décès d'une personne désignée (l'assuré) au profit de l'adhérent ou d'un tiers (le bénéficiaire).

L'assurance vie permet soit de faire fructifier un patrimoine financier, soit d'en constituer un en effectuant des versements libres ou programmés. De plus l'assurance vie bénéficie d'un cadre fiscal avantageux, à la fois en matière d'investissement financier mais aussi en matière de droits de succession.

Quelle collecte pour l'assurance vie en mai 2017 ? Quelques chiffres…

Au mois de mai 2017, la collecte nette de l’assurance vie a atteint 300 millions d'euros selon les derniers chiffres dévoilés par la Fédération Française de l'Assurance (FFA). Elle représente 1,7 milliard d'euros depuis le début de l'année.

Produit préféré des épargnants français, l’assurance vie a collecté 300 millions d’euros au titre du mois de mai 2017.

Au cours des 5 premiers mois de l’année, les cotisations collectées par les différents acteurs du secteur atteignent 56,4 milliards d'euros. Une performance en baisse par rapport aux 5 premiers mois de 2016 (59,5 milliards d'euros de cotisations collectées).

Les versements effectués sur les supports en unités de compte représentent quant à aux 15,2 millions, ce qui correspond à 27 % du total des cotisations collectées. Un encours à 1 657 milliards d’euros depuis début 2017.

Au cours des 5 premiers mois de 2017, les versements de prestations réalisés par les sociétés d’assurance atteignent 54,7 milliards d'euros.

En outre, au 31 mai 2017, l’encours des contrats d’assurance vie représente 1 657 milliards d’euros.
Enfin, depuis le début de l’année 2017, la collecte nette de l’assurance vie se fixe à 1,7 milliard d'euros.

Plus sécuritaires que les unités de compte, les placements sur des fonds en euros sont très demandés des Français. Mais où se retrouve l’argent de nos assurances vie ?

Assurance vie : une tendance toujours à la baisse pour 2018

En assurance vie vous avez le choix de placer votre argent sur des fonds en euros (sécuritaires mais avec des taux plus faibles) ou sur des unités de compte (plus risqués mais qui peuvent rapporter plus). Les taux des assurances vie ne cessent de diminuer et cela ne s’améliorera pas pour 2018.
Malgré cette tendance, les Français sollicitent toujours ce placement tout simplement parce que ces taux, même bas, restent plus profitables que les connus PEL et Livret A.

La plupart des contrats sont des fonds en euros classiques.

Tout d’abord, le marché de l’assurance vie est composé majoritairement de fonds en euros classiques (environ 92%). Les obligations dominent largement ici. L’obligataire pèse environ 80% de la destination de ces fonds classiques.

Les titres d’états ne représentent que 35%, les assureurs préférant les obligations d’entreprises pour 65%.
Pour 2016, ils ont obtenu un rendement brut de 3,19% pour laisser aux épargnants un taux net de 1,8% une fois la part des assureurs dégagée.

Outre les fonds classiques, il existe aussi :

  • Les fonds en euros immobiliers
  • Les fonds en euros dynamiques
  • Les fonds en euros « retraite »

Les placements effectués dans l’immobilier ont rapporté un rendement brut moyen de 3,68%. Concernant les fonds en euros dynamiques, ici priment les actions et nous y retrouvons également des investissements immobiliers.

• Assurance vie : en quoi consiste sa fiscalité ?

Publiée au Journal officiel le 30 juillet 2011, la loi de finances rectificative pour 2011 qui porte réforme de la fiscalité touche notamment à l'assurance vie, produit d'assurance plébiscité par nombre de Français.

Assurance vie : les droits de succession

Figurant parmi les dispositions de la loi de finances rectificative pour 2011, l'allègement de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a eu une influence réelle et directe sur cette nouvelle fiscalité assurance vie. Car, cette mesure de faveur a entraîné un renforcement des dispositions relatives à la fiscalité de l'assurance vie.
Très concrètement, la réforme relève de 5 % - l'on passe de 20 à 25 % - les droits de succession en matière d'assurance vie. Toutefois, la mesure ne concerne que les contrats les plus importants qui représentent plus de 902 838 euros après abattement.

Assurance vie : la clause bénéficiaire démembrée

Autre nouveauté de cette réforme de la fiscalité, le démembrement de la clause bénéficiaire du contrat d'assurance vie. Ainsi, la fiscalité de la clause bénéficiaire démembrée pèse désormais sur l'usufruitier et le nu-propriétaire selon leur quote-part bénéficiaire. Désormais, le nu-propriétaire, comme l'usufruitier avant lui, doit acquitter des droits de succession après abattement de 152 500 euros.
Mais, au fait, en quoi consiste la clause bénéficiaire démembrée ? L'on peut parler de démembrement de la clause bénéficiaire lorsque, au décès de l'assuré, l'épargne acquise revient en usufruit à un bénéficiaire et en nue-propriété à un autre.

Assurance vie : le cas des expatriés

La réforme de la fiscalité touche aussi au patrimoine des non-résidents. Avant que la réforme ne soit entérinée, l'administration fiscale tenait compte du lieu de résidence du souscripteur à l'adhésion pour déterminer la fiscalité applicable au contrat d'assurance vie lors du dénouement (décès du souscripteur).
Désormais, il sera uniquement tenu compte du lieu de résidence de l'assuré ou du bénéficiaire au moment du dénouement. Résultat : une taxation de 20 % sur les droits de succession des contrats de non-résidents souscrits en France. Maigre faveur consentie aux expatriés, l'administration doit tout de même vérifier la présence du bénéficiaire sur au moins six des dix dernières années.

Assurance vie : avantages et qualités

En dépit d'une fiscalité devenue moins favorable, l'assurance vie comptent parmi les assurances qui cumulent avantages et qualités :

  • c'est un placement insaisissable
  • à tout moment, l'on peut récupérer les sommes investies
  • il est permis de souscrire plusieurs contrats d'assurance vie
  • ce contrat peut faire office de garantie dans le cadre d'une opération de crédit

Assurance vie : comment souscrire au meilleur prix ?

Même si l'assurance vie ne manque pas d'arguments, ce n'est pas une raison pour payer le prix fort ! Le plus sûr moyen de réaliser des économies sur votre assurance vie, c'est encore de remplir un devis gratuit qui vous permettra de comparer les différentes offres des acteurs du marché de l'assurance.

Réaliser un comparatif d'assurance vie apparaît comme une solution qui a déjà fait ses preuves pour réaliser de vraies économies. 

 

N'hésitez pas à nous contacter.